Formation

« Respect – Par où commence-t-il ? Où s’arrête-il ? »

Contexte

« Les enfants, les adolescents et les jeunes adultes d’aujourd’hui n’ont aucun respect. En tant que professionnel/le, je ne suis plus respecté/e de toute façon. Je dois tout tolérer, et en plus, je ne peux pas communiquer avec des enfants, des adolescents et des jeunes adultes qui ne parlent même pas le luxembourgeois ».

Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ? Comment puis-je y faire face ?

Nous déclinons „respect“ comme suit :

 

  • RÉSILIENCE, la renforcer
  • ÉGALITÉ, la promouvoir
  • SOLIDARITÉ, l’encourager
  • PERSPECTIVES, en trouver ensemble
  • EMPATHIE, la favoriser
  • COMMUNICATION, l’améliorer
  • TOLÉRANCE, la définir

Les personnes ayant fait l’expérience de ces valeurs ont de bonnes bases pour faire face aux épreuves de la vie.

 

Que dois-je ou devrais-je respecter dans mon travail avec les enfants, les jeunes et les jeunes adultes ? Quelles sont les limites de ma propre tolérance et de celle de la société à l’égard de ce que disent et font les enfants, les jeunes et les jeunes adultes ? Comment dois-je réagir quand les enfants, les jeunes et les jeunes adultes avec lesquels je travaille ne respectent pas d’autres personnes, d‘autres attitudes, d‘autres idées ou d‘autres modes de vie ? Comment les initier à la notion du respect ?

Les enseignants, les éducateurs, les travailleurs sociaux … sont des modèles pour les enfants, les jeunes et les jeunes adultes. Ce sont souvent des « copains » sans vraiment être copain (autorisés à l’être). L’équilibre qui résulte entre, d’une part l’instauration et la consolidation de la confiance et d’autre part, le respect de l’autre, est un véritable défi.

Parler aux enfants, aux jeunes et aux jeunes adultes de sujets tels que le respect, la tolérance, l’autorité, etc. signifie prendre des risques. En même temps, cela signifie aussi prendre une partie de la responsabilité du développement psychologique de générations futures. Les personnes qui s’occupent d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes dans leur environnement de travail jouent un rôle extrêmement important dans ce processus.

Objectifs:

  • Les participants/es savent identifier les domaines dans lesquels ils peuvent contribuer à instaurer un environnement professionnel

 

  • Les participants/es sont capables d’élaborer des méthodes et des attitudes relatives à l’enseignement du « bien vivre ensemble» dans le R-e-s-p-e-c-t… et cela dès le plus jeune âge.

 

  • Les participants/es analysent leurs propres attitudes envers les thèmes de la tolérance et l’empathie.

Contenu

  • Comment les enseignants/es, les éducateurs/ices, les travailleurs sociaux…, peuvent-ils/elles créer un environnement dans lequel eux-mêmes et les enfants, les adolescents et les jeunes adultes expérimentent et vivent le r-e-s-p-e-c-t ?
  • Comment ces professionnels/lles peuvent-ils/elles contribuer à la prévention de la radicalisation ?
  • L’accent sera mis sur les thèmes de l’empathie et de la tolérance. Sur le chemin de la connaissance de soi, nous réfléchirons à notre attitude envers ces deux valeurs. Notre propre capacité de tolérance ainsi que notre concept de tolérance sont remis en question et, si nécessaire, redéfinis.
  • Nous nous interrogerons sur la manière de créer une atmosphère dans laquelle les enfants, les adolescents et les jeunes adultes, ainsi que les professionnels/lles se sentent respectés et valorisés dans leur diversité.
  • Input théorique
  • Méthodes d’introspection
  • Jeux de rôles
  • Méthodes participatives
  • Remarque: Veuillez apporter vos propres études de cas
  • Comment les enseignants/es, les éducateurs/ices, les travailleurs sociaux…, peuvent-ils/elles créer un environnement dans lequel eux-mêmes et les enfants, les adolescents et les jeunes adultes expérimentent et vivent le r-e-s-p-e-c-t ?
  • Comment ces professionnels/lles peuvent-ils/elles contribuer à la prévention de la radicalisation ?
  • L’accent sera mis sur les thèmes de l’empathie et de la tolérance. Sur le chemin de la connaissance de soi, nous réfléchirons à notre attitude envers ces deux valeurs. Notre propre capacité de tolérance ainsi que notre concept de tolérance sont remis en question et, si nécessaire, redéfinis.
  • Nous nous interrogerons sur la manière de créer une atmosphère dans laquelle les enfants, les adolescents et les jeunes adultes, ainsi que les professionnels/lles se sentent respectés et valorisés dans leur diversité.
  • Input théorique
  • Méthodes d’introspection
  • Jeux de rôles
  • Méthodes participatives
  • Remarque: Veuillez apporter vos propres études de cas

Durée et nombres de participants/es

  • +/- 1 jour (4 unités à 90 minutes)
  • Maximum 20 participants/es

Formateurs/trices

2 membres de l’équipe de respect.lu

Vous voulez réaliser une formation ?